Chaudière gaz à condensation

Devenez incollable sur la Chaudière à Condensation

    Chaudière à condensation : guide et conseils

    La Chaudière Gaz à Condensation brûle du gaz pour produire de la chaleur. Jusque-là, rien de nouveau par rapport à une Chaudière Gaz classique. La différence se joue dans le fait qu’elle refroidit la vapeur d’eau contenue dans la fumée issue de la combustion.
    Une innovation qui lui permet de récupérer un maximum de chaleur, à moindre coût : 10% à 25% de consommation de gaz en moins !

    Le rôle d’une Chaudière Gaz à Condensation est d’assurer le chauffage ET la production d’eau chaude sanitaire.
    Alimentée en gaz (gaz naturel, butane, propane…) par le réseau ou par une citerne individuelle de façon continue, cette chaudière enregistre un rendement impressionnant, de l’ordre de 110 %.

    Sachez aussi qu’une telle chaudière peut servir d’appoint à un Chauffe-Eau Solaire. Dans ce cas, elle est alimentée par le ballon solaire et monte l’eau préchauffée à la température requise.

    Comment ça marche ?

    Une Chaudière Gaz à Condensation refroidit les fumées produites par la combustion du gaz avant de les rejeter.

    Ce procédé permet de récupérer la chaleur latente de la vapeur d’eau contenue dans les fumées pour produire le plus de chaleur possible.

    La chaleur dégagée sert à chauffer l’eau qui circule dans vos radiateurs ou à produire de l’eau chaude sanitaire pour votre salle de bains et votre cuisine.

    Pour évacuer l’eau liquide issue de la condensation, un raccordement avec le conduit d’évacuation des eaux usées est nécessaire.

    Comme les condensats (liquide obtenu par condensation de sa propre vapeur) sont acides, ce conduit est généralement en PVC et relié à un point où l’écoulement est régulier.

    Deux raisons à ça : diluer l’acidité des condensats et éviter d’abîmer les conduits d’eaux usées en fonte ou en béton.

    Comment ça s’installe ?

    Certes, installer une Chaudière Gaz à Condensation n’a rien de sorcier, d’autant plus qu’elle s’adapte à la plupart des habitats. Malgré tout, on vous conseille de faire appel à un plombier-chauffagiste certifié RGE et Qualibat pour mener vos travaux dans les règles de l’art et profiter des subventions accordées par l’État.

    Rentrons dans les détails techniques. Pour installer une Chaudière Gaz à Condensation, il faut être équipé d’un circuit de chauffage central (circuit d’eau chaude alimentant vos radiateurs), accordé à des radiateurs basse-température ou des planchers chauffants (eau de 25 à 50°C). Pour une simple et bonne raison : faire le plus d’économie d’énergie possible.

    Deux autres équipements sont indispensables : un conduit d’évacuation pour l’issue de la condensation et un conduit de fumées pour l’extraction des produits de la combustion.

    Pour le conduit d’évacuation, étanchéité et résistance à la corrosion s’imposent ! En PVC et relié au conduit des eaux usées (on se répète pour être sûrs que vous retenez tout), le conduit peut se faire de trois manières différentes : conduit de cheminée existant, système de ventouse composé de deux tubes concentriques ou VMC.
    Si votre chaudière est installée en sous-sol et que le réseau des eaux usées n’est pas disponible (pas de bol), vous devez en plus installer une pompe de relevage.

    Pour l’entretien, même histoire que pour toutes les autres chaudières. Annuel et obligatoire avec révision complète du matériel par un professionnel RGE : contrôle du conduit de cheminée et de l’étanchéité des conduits pour vous prémunir contre les intoxications au monoxyde de carbone. Comptez entre 80 et 150 €.

    Pour les Chaudières Gaz à Condensation d’une puissance supérieure à 400 kW, ajoutez un autre contrôle tous les deux ans pour vérifier le rendement de votre chaudière, les appareils de contrôle et de mesure et l’état de votre circuit de chauffage.

    Comment bien choisir ?

    Cinq critères sont à prendre en compte avant de choisir votre Chaudière Gaz à Condensation :

    • Volume de votre habitat en m3.
    • Indice de température extérieure.
    • Coefficient de déperditions thermiques.
    • Coefficient de consommation d’énergie.
    • Température moyenne souhaitée.

     

    Le mieux, c’est de faire venir un professionnel qualifié RGE chez vous pour les faire évaluer à leur juste mesure.
    Il en profitera en plus pour vous sensibiliser aux normes et aux labels à respecter.

    Combien ça coûte ?

    À système sophistiqué, prix sophistiqué !

    Une chaudière gaz à condensation est 30% plus cher à l’achat qu’une chaudière classique : entre 3 000 et 7 000€.

    Un coût élevé, on vous l’accorde, mais très vite rentabilisé grâce à sa haute performance énergétique.

     

    *la fourchette de prix mentionnée est indicative car le prix dépend de la marque ainsi que des coûts liés à l’installation.

    Quelles économies ?

    Innovant, le système de la Chaudière Gaz à Condensation consomme jusqu’à 25% de gaz en moins pour la même quantité de chaleur produite.

    En plus de ça, elle génère 10 à 25% de chaleur en plus, grâce à sa production d’eau chaude sanitaire.

    Souvenez-vous juste d’une chose : ses performances énergétiques sont encore meilleures lorsque la chaudière est raccordée à un circuit de chauffage central associant des radiateurs basse température ou un plancher chauffant.

     

    Quelles aides ?

    Prime Conversion Chaudière
    Dès lors que vous décidez de remplacer votre vieille chaudière par une chaudière gaz haute performance, vous êtes éligible à la Prime Conversion Chaudière. Ouverte à tous les ménages, elle vous apporte un soutien financier allant de 600 € à 1 200 € selon vos revenus.

    MaPrimeRénov’
    Avec MaPrimeRénov’, l’Anah propose une aide financière intéressante aux ménages plus modestes pour réaliser des travaux de rénovation énergétique à moindre coût. À faire en ligne, la demande de prime est évaluée en fonction de vos ressources.

    La Prime Énergie
    Si jamais – on ne vous le souhaite pas mais ça arrive – vous n’êtes pas éligible à cette Prime Conversion Chaudière, il vous reste toujours la Prime Énergie (versée par les grands pollueurs). Pour en profiter, plusieurs démarches à faire (rien de bien compliqué, il faut juste penser à le faire au bon moment) :

    Constituez votre dossier avant le début des travaux
    Inscrivez-vous sur le site avant la date de signature du devis
    Confiez l’installation de la chaudière à un entreprise RGE.

    Si vous êtes éligible, un chèque vous est (normalement) envoyé après validation de votre dossier dans les trente jours.

    CITE (le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique)
    Vous avez jusqu’au 31 décembre 2020 pour profiter de cette réduction d’impôt qui monte à 30% du prix d’achat de la chaudière.

    L’Anah
    Dans le cadre de son programme Habiter Mieux, l’Anah propose des aides significatives aux ménages modestes pour les encourager à améliorer leur logement. On pense notamment à Habiter Mieux Agilité, dédiée à l’isolation mais aussi au changement de chaudière. Selon vos revenus, vous bénéficiez d’une prise en charge de 35 à 50% du montant HT de vos travaux.

    L’Éco-PTZ
    Prêt à taux zéro, l’éco-PTZ peut atteindre un montant de 30 000 € sur 10 ans si vous vous lancez dans plusieurs travaux de rénovation énergétique.

    TVA à 5,5%
    Un taux à ne pas manquer pour amortir l’achat du matériel et le coût de la main d’œuvre.

    Quel impact sur la planète ?

    Haute performance énergétique, consommation de gaz réduite; la Chaudière Gaz à Condensation présente tous les atouts pour protéger les ressources énergétiques de la planète.

     

    Continuer à faire des économies d’énergie

    Beaucoup d’autres solutions sont envisageables pour améliorer votre confort et alléger vos factures d’énergie.
    MeilleurHabitat.com vous conseille, vous oriente et vous accompagne dans tous vos projets de rénovation énergétique.

    Le Chauffe eau thermodynamique

    Le Chauffe eau thermodynamique

    C’est un système de production d’eau chaude performant, économique et rapidement rentable

    En savoir plus
    Isolation des murs

    Isolation des murs

    Les murs sont de véritables passoires ! Avec 16% de déperdition énergétique, l’isolation de vos murs s’impose comme la priorité numéro 2 en matière de rénovation

    En savoir plus
    La Domotique

    La Domotique

    La Domotique désigne un ensemble de solutions associant l’informatique aux télécommunications. Cette technologie permet de connecter tous les appareils de votre maison.

    En savoir plus

    Découvrez les aides et subventions en place pour vos travaux
    de rénovation énergétique 

    Réduisez au maximum le coût de vos rénovations, MeilleurHabitat.com vous permet d’obtenir toutes les aides auxquelles vous avez droit.
    Pour vos travaux de rénovation énergétique, vous pouvez bénéficier des aides et subventions suivantes :