Vitrages

Isoler vos vitrages, c’est un peu LA solution pour réduire efficacement vos déperditions de chaleur et vous protéger du bruit extérieur

  • Gain de 4 degrés de chaleur
  • Diminution de 40% sur les déperditions thermique
  • Action durable en faveur de la planète

Devenez incollable sur le Vitrage

    Qu’est-ce que c’est ?

    Le secret des plus grandes économies d’énergie, c’est l’isolation ! L’isolation des sols, des murs et des combles. Mais pas que. Les fenêtres, baies vitrées, portes-fenêtres et fenêtres coulissantes sont elles aussi d’importantes sources de déperdition de chaleur. De l’ordre de 15% sur le montant total de votre facture de chauffage.

    Traduction : optez pour du double vitrage. Moins facilement traversé par les flux de chaleur grâce à des vitrages performants, il vous fait gagner entre 3 à 4 degrés de chaleur supplémentaire.

     

    Comment ça marche ?

    Il existe différentes épaisseurs de fenêtres :

    • Simple vitrage : une seule lame de verre de 4 à 6 mm très peu isolante.
    • Double vitrage : trois couches (deux lames de verre de 4mm chacune et une lame d’air de 12 à 16 mm) pour une épaisseur totale de 20 à 24mm. Parfois même, 28.
    • Triple vitrage : trois épaisseurs de verre, entre lesquelles sont insérées deux couches d’air, pour une épaisseur allant jusqu’à 36 mm.

    La performance du double ou triple vitrage se mesure en fonction de trois critères techniques :

    1- Coefficient de transmission thermique Ug (pour la vitre) et Uw (pour la fenêtre entière) : capacité de l’un et de l’autre à véhiculer la chaleur. Retenez que plus le chiffre est petit, mieux c’est.

    2- Coefficient de transmission lumineuse : fraction de lumière qui entre dans l’habitat à travers le vitrage.

    3- Coefficient de transmission énergétique (ou facteur solaire) : fraction de l’énergie solaire qui entre dans l’habitat à travers le vitrage.

    Autre alternative plus économique mais dont l’efficacité reste encore à prouver : la pose d’un survitrage sur les fenêtres existantes.
    Le principe est le même que pour du double vitrage, il s’agit de créer une lame d’air entre la fenêtre de base et le second vitrage. Uniquement réservé aux fenêtres en bois.

    Comment ça s’installe ?

    Installer du double ou du triple vitrage implique de faire attention au type de menuiserie (bois, PVC ou métal) choisi, à son étanchéité et surtout, aux finitions.
    Une jointure mal faite peut gâcher vos performances thermiques.
    Là encore, mieux vaut faire appel à une entreprise RGE pour vous garantir une pose certifiée, réglementée et de qualité.

    Selon leur exposition, les fenêtres apportent plus ou moins d’énergie au logement (les apports solaires gratuits).
    Un double vitrage offre un bilan thermique annuel positif sur toutes les orientations, sauf le Nord. Si c’est votre cas, veillez à renforcer le niveau d’isolation de ces fenêtres, en fermant les volets la nuit pour limiter les pertes.

    Pour les fenêtres côté Sud, privilégiez les vitrages qui laissent passer le plus de lumière possible (facteur solaire élevé) et faîtes installer des stores ou des volets extérieurs pour réduire l’ensoleillement de la fenêtre en journée, tout en préservant la luminosité intérieure.

    Combien ça coûte ?

    En moyenne, il faut compter entre 500 et 1 600€ par fenêtre, selon l’épaisseur des verres, le type de menuiseries choisies et la qualité de la pose.

     

    *la fourchette de prix mentionnée est indicative car le prix dépend de la marque ainsi que des coûts liés à l’installation.

    Comment bien choisir ?

    Double ou triple vitrage ? Oui, le triple vitrage offre une meilleure performance énergétique mais à quel prix ! Il coûte cher (entre 100 et 300€/m2), pèse lourd (à cause de l’épaisseur du vitrage) et ses performances en matière d’isolation acoustique ne sont pas forcément meilleures.

    Donc, vous l’avez compris : le double vitrage est un choix judicieux. Les résultats sont garantis et le prix reste raisonnable.

     

    Dernier conseil. Quitte à rentabiliser l’installation de vos doubles vitrages, remplacez toutes vos fenêtres sans exception, autant les parties de la menuiserie ouvrantes (celles qui s’ouvrent) que les parties dormantes (celles qui restent fixes).

    Quelles économies ?

    Installer du double vitrage dans votre habitat diminue les déperditions thermiques de 40% !

    Quelles aides ?

    CITE
    Bonne nouvelle : le CITE prend en charge l’isolation thermique des parois opaques et vitrées. Sous forme de déduction ou de remboursement, il représente 30% du prix TTC des fenêtres. D’autant plus intéressant qu’il est facile à obtenir (pas de conditions de ressources) et qu’il est cumulable à d’autres aides. Mais attention, il n’est valable que jusqu’à la fin 2020.

    Prime énergie
    Dans le cadre des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), la Prime Énergie impose aux fournisseurs de promouvoir l’amélioration énergétique des habitations, sous peine de pénalités financières. Pour profiter de ces aides qui diminuent votre facture globale, rien de plus simple : pensez juste à constituer votre dossier avant tout engagement des travaux.

    L’Éco-PTZ
    Vous pouvez solliciter un Éco-prêt à taux zéro auprès d’un organisme bancaire. À une seule condition : engager deux ou trois travaux en même temps (dans la limite de 30 000 € remboursable sur dix ans).

    TVA 5,5%
    Pour toutes fenêtres répondant à des critères de performance énergétique et installées par un professionnel certifié RGE, vous pouvez profiter d’une TVA réduite à 5,5%.

    L’Anah
    Pensez également à vous renseigner auprès de votre région, du département et de l’ANAH qui accordent des aides intéressantes. À noter toutefois qu’elles ne peuvent pas se cumuler avec la Prime Énergie.

    Quel impact pour la planète ?

    En installant du double ou triple vitrage, vous faites le choix de réduire significativement vos besoins en énergie.

    C’est le moyen le plus efficace d’agir en faveur de la planète, encore plus si vous choisissez le bois (matériau renouvelable et très isolant) vs le PVC (réputé pour être polluant).

    Continuer à faire des économies d’énergie

    Beaucoup d’autres solutions sont envisageables pour améliorer votre confort et alléger vos factures d’énergie.
    MeilleurHabitat.com vous conseille, vous oriente et vous accompagne dans tous vos projets de rénovation énergétique.

    Les radiateurs à inertie

    Les radiateurs à inertie

    Dernier né des radiateurs électriques, c’est un appareil de chauffage électrique d’appoint qui présente une particularité : son inertie.

    En savoir plus
    La VMC (ventilation mécanique contrôlée)

    La VMC (ventilation mécanique contrôlée)

    La solution la plus efficace pour renouveler l’air de votre habitat sans consommer trop.

    En savoir plus
    Isolation des murs

    Isolation des murs


    Les murs sont de véritables passoires ! Avec 16% de déperdition énergétique, l’isolation de vos murs s’impose comme la priorité numéro 2 en matière de rénovation

    En savoir plus

    Réduisez au maximum le coût de vos rénovations

    Meilleurhabitat.com vous permet d’obtenir toutes les aides auxquelles vous avez droit.

    Rassurez-vous, il y en a pour tout le monde !